Obtenir le permis pour piloter un drone

drone

Depuis quelques années, la pratique d’un drone devient de plus en plus populaire. Cet engin volant sans pilote et sans passagers, mais télécommandé ne cesse de séduire un grand nombre de passionnés. Mais si vous envisagez aussi d’en acheter une, informez-vous d’abord sur la réglementation en vigueur qui l’encadre, car son utilisation s’accompagne d’un certain nombre de règles et de contraintes. Une attestation vous sera alors demandée pour avoir le droit de le faire voler. Et comment donc faire pour l’obtenir ?

Quelle formation suivre pour obtenir un permis drone ?

Que vous pratiquez le drone pour le loisir ou pour l’usage professionnel, la législation de sera pas le même. Depuis l’année 2018, deux nouvelles règles ont été appliquées pour assurer la sécurité du transport aérien, quelle que soit sa nature. Et les catégories sont clarifiées et encadrées par la direction générale de l’aviation civile soit la DGAC et la direction de la sécurité de l’aviation civile ou la DSAC. La première catégorie s’adresse donc aux télépilotes d’aéronefs âgés plus de 14 ans et qui font voler un drone loisir dont le poids est supérieur ou égal à 800 grammes. Ils doivent strictement suivre une formation de drone afin d’avoir des connaissances de certains éléments de base.

L’autre catégorie quant à elle s’applique à tout profil qui souhaite exercer une fonction de pilote professionnel, c’est-à-dire à un usage professionnel du drone. Un certificat d’aptitude théorique de télépilote et une attestation de suivi formation pratique leur seront donc demandées. Appuyez sur frenchidrone.com pour avoir plus d’informations.

Comment se déroule la formation ?

Comme vous pouvez le constater, il existe deux types de formations destinés aux télépilotes de drone. La formation dans le cadre des loisirs se fait intégralement en ligne et la démarche est totalement gratuite. La session est divisée en plusieurs parties comme le « Je me forme » avec de courtes vidéos, ensuite le « Je m’entraîne » avec d’un questionnaire à choix multiples (QCM) d’environ vingt questions et enfin le « Je passe mon test », le tout est prévu pour une durée d’environ 30 minutes.

La réussite de tous les tests sans aucune erreur permet aux utilisateurs d’obtenir une attestation de formation théorique à une durée de validité de 5 ans. Ils devront donc les réaliser un sans-faute et pourront ainsi repasser le test autant de fois que nécessaire. En revanche, le fait de devenir pilote professionnel exige un examen qui se passe physiquement dans un centre spécialisé. Pour cela, deux types d’examens sont mis en place pour l’obtention du permis drone : formation théorique de 1 h 30 sous forme d’un document à soixantaine questions et une formation pratique au pilotage étalé sur 5 jours qui vise à apprendre comment guider un drone.

Pourquoi doit-on suivre la formation ?

Vous devez savoir que les aéronefs ne sont pas de simples jouets même si leur usage peut être purement et simplement récréatif. Son utilisation est alors imposée à une réglementation très sévère sous peine de sanctions. En effet, l’article L6214-2 de la loi du 24 octobre 2016 a mis en place de nouvelles règles sur les drones civils. Elles ordonnent à certains pilotes de drones professionnels et même de loisir de suivre une formation pour l’obtention du permis drone pour pouvoir le faire voler ou pratiquer leur activité.

Cela permet de sensibiliser les pratiquants à respecter la législation en vigueur qui s’applique à l’usage d’un aéronef télépiloté et de les responsabiliser face au danger que peuvent représenter les drones. Cela inclut par exemple les règles de l’air, les procédures avant le vol, la protection des sites et des personnes sensibles. Cela contient également les règles et les bonnes pratiques, voire les conditions d’emploi liées à la navigation aérienne ainsi que les sanctions qui peuvent s’exposer en cas de non-respect. Tout télépilote de drone doit donc avoir suivi cette formation avant de guider son appareil.

Les étapes à suivre pour faire des photos d’identité pour bébé
Trouver un bon photographe professionnel à Paris